top of page

Metamorphosis-Accidents
(2022-ongoing)

[English]

In this series, the photographs invite the viewer to move along the pathway of an imaginary city. The subjects seem hiding in both darkness and abstraction and are barely recognisable. By reversing the blacks and the whites or by creating grainy textures and liquid spatters, chemical alterations of a silver gelatin negative create a surreal atmosphere made up of perceptions, affects and memory. This poetic diversion of the photographic material offers an offbeat vision of reality that is vertiginous and disorienting. The images open the gaze to an indeterminate space and an expanded temporality, which evoke the wandering of the mind and daydreaming—characteristics that concern me directly, linked to an attention disorder. My intention was to transform a documentary reality of an anonymous city into images of an imaginary world, which could somehow echo a feeling of both disorientation and wonder, as in a loss of sight or in a dream. I did not want to show photographs that were ‘taken’ but rather let the flow of an imaginary and perceptual world come to the surface of the image from the depth of the photographic material.

 

[Français]

Dans cette série, les photographies invitent le spectateur à se déplacer le long du parcours d'une ville imaginaire. Les sujets semblent cachés dans l'obscurité et l'abstraction et sont à peine reconnaissables. En inversant les noirs et les blancs ou en créant des textures granuleuses et des éclaboussures liquides, les altérations chimiques d'un négatif argentique créent une atmosphère surréelle faite de perceptions, d'affects et de mémoire. Ce détournement poétique de la matière photographique offre une vision décalée de la réalité à la fois vertigineuse et déroutante. Les images ouvrent le regard sur un espace indéterminé et une temporalité élargie, qui évoquent l'errance de l'esprit et la rêverie—des caractéristiques qui me concernent directement, liées à un trouble de l’attention. Mon intention était de transformer une réalité documentaire d'une ville anonyme en images d'un monde imaginaire, qui pourraient en quelque sorte faire écho à un sentiment de désorientation et d'émerveillement, comme dans une perte de la vue ou dans un rêve. Je ne voulais pas montrer des « prises » de vue mais plutôt laisser l’afflux d'un monde imaginaire et perceptif remonter à la surface de l'image depuis la profondeur de la matière photographique.

bottom of page